band_cl.gif (4515 octets)

© H. Abel

accueil  

  Coupe du monde 2001  Frédéric Gauthier  Régates de Mantes/Interrégion Nord
rétrospectives 1999 ; 2000 ; 2001 ; 2002 ; 2003
2004
; 2005 ; 2006 ;2007 ; 2008 ; 2009 ; 2010      

© Yves ABEL
 

 

  L'ASM Canoë-kayak, un club organisateur, sur la photo  le championnat de France de fond, 23 & 24 mars 2008, oies bernaches cravants en avant plan.
  La candidature de Mantes en Yvelines est adoptée par la FFCK laquelle la représente auprès de la
Fédération Européenne de Canoë (ICF) pour l'organisation du championnat d’Europe junior et -23 ans de course en ligne en 2014 (décision fin 2010-début 2011).

Cliquer pour agrandir

 

 

 Alliance de la puissance et de la finesse, la course en ligne est une des trois grandes disciplines du canoë-kayak. Olympique depuis 1936, la course en ligne consiste en une course en opposition directe avec ses adversaires, en couloirs pour les courses de vitesse, avec virages pour les courses de fond.

   La course en ligne n'est pas confinée dans l'individualisme puisque sur un pied d'égalité avec les courses de monoplaces ont lieu celles  en équipages disputées en canoë ou en kayak, en biplace ou en quadriplace.P. Lefoulon avant les JO de Los Angeles (1984)

    Fruit de la recherche sur les matériaux composites, le kevlar carbone a depuis longtemps fait son apparition dans la construction des embarcations de course. Les pagaies quant à elles n'ont plus grand chose à voir avec l'image que les profanes pourraient en avoir. Le carbone est omniprésent.

Les bateaux sont effilés (donc instables) de façon à offrir le meilleur rendement sur l'eau, ils ont perdu leur largeur minimale règlementaire en 2001, faisant par exemple ressembler les C1 à des pirogues avec la fesse du pagayeur et de la pagayeuse du côté bordé nettement à l'écart du bateau, surplombant l'eau.

  P. Lefoulon médaillé d'argent aux JO de Los Angeles

 

© Jean-Pierre David

 

 

 

La course en ligne s'est développée très tôt à Mantes, la Seine très bien régulée offre un plan d'eau avec un faible courant et peu de vent pendant la presque totalité de l'année. De plus le stade nautique du Val Fourré est un excellent complément pour la préparation des compétitions et pour poursuivre l'entraînement pendant les périodes de crue.

 

 

 

 

Vue aérienne du bassin nautique de Mantes-la-Jolie (orienté est-ouest) au moment de la coupe du monde 2001 au premier plan du bassin : le village des athlètes ; à droite c'est à dire au Nord : la Seine.

 


© Yves ABEL
départ devant la base sur le bras mort de la Seine novembre 2009
(cliquer pour agrandir)

L'ASMCK forte des ses plus de 100 licenciés s'est distingué au cours de son histoire :

Un titre de champion du monde en 1982 Patrick Lefoulon  associé à Bernard Brégeon (ACBB) ; 
• une médaille olympique en 1984 Patrick Lefoulon associé à Bernard Brégeon (ACBB) ;
• une médaille aux jeux méditerranéens en 1997 (Xavier Enard troisième en K2 sur 1000 m) ;
• trois sélectionnés aux Championnats du monde en 1998 ; 
• six médailles aux championnats de France en 1998 ;
• un sélectionné olympique à Sydney en 2000 : Frédéric Gauthier qui a contribué à porter notre K4 au 11ème rang mondial.
• organisation d'une manche de la coupe du monde de course en ligne en juin 2001.
• huitième club français en 2001, un millésime exceptionnel pour l'ASM-CK.
Mickaël Couton champion de France N1 en C1 500 ou 1000m pour la quatrième fois en 2004

 

Championnat de France Le mantais Mickaël Couton a réussi son pari et est ’entré dans l’histoire des grands canoë-kayakistes mantais en décrochant le dimanche 2 juin 2002 à Vaires sur Marne pour la deuxième année consécutive le titre de champion de France de nationale 1 en canoë homme monoplace sur 1000m, et pour la deuxième fois consécutive le 3-10-04 à Cergy Pontoise le titre sur 500m. Il confirme s'il le fallait la qualité de l'école de canoë de l'ASM-CK sous la houlette de de Grigore Obréja.
Encore bravo !

Mickaël Couton
sur son bassin d'entraînement habituel : l
e bras mort de la Seine à Mantes,
en C1 dernier cri 
(plus de largeur minimale imposée)

 

 

 

 

© Benoit SébilleauFrédéric GAUTHIER au moment de la coupe du monde à Mantes en juin 2001

  Sport d'équipe et sport individuel en même temps, discipline tactique demandant sang froid, gestion de l'effort, et qualité physique, la course en ligne demande un entraînement régulier et une grande rigueur. Pourtant, la variété des situations et des distances, l'ambiance particulière qui y règne, la notion réelle d'équipage et la grande humilité des champions qui restent très abordables font de cette discipline une "école de la vie" où se mêlent la joie des victoires, la peine des défaites et le goût de la sueur.

 

Tels qu’en eux-mêmes             

mais lequel est Mickaël,lequel est Gérald ?


accueil  coupe du monde 2001 Frédéric Gauthier Régates de Mantes haut de page
1999 2000 2001 2002
2003 2004